Conjoint qui se laisse aller

Bonjour,

J'ai besoin de vider mon sac et je n'arrive pas à parler à quelqu'un. C'est donc la première fois que je vais mettre des mots (même si c'est par écrit) sur ce que je ressens ces temps-ci.
Nous sommes en couple depuis une 10aine d'années, nous avons deux enfants de 4 ans et 1,5 ans. Depuis que je suis devenue maman, j'ai acquis plus de confiance en moi et me suis vraiment trouvée en tant que femme. J'aime prendre soin de moi et fais attention à mon apparence pour me faire plaisir. Mon conjoint, c'est l'inverse. Au début de notre histoire, il s'habillait bien, faisait attention à lui, etc. Maintenant ce n'est plus du tout le cas, il porte toujours les mêmes habits sans faire attention, je dois lui répéter 10x de prendre rdv chez le coiffeur, il ne fait plus du tout attention à lui. J'ai l'impression qu'un fossé est en train de se creuser entre lui et moi. Cela peut paraître futile, mais il n'y a pas que ça. Il se repose totalement sur moi pour la gestion du quotidien, des enfants, de la maison. Il ne fait que si je lui demande, et honnêtement je me dis que je serais moins embêtée si j'habitais seule avec mes enfants. Je ne l'admire plus, alors que c'était le cas avant d'avoir des enfants. Du coup je ne suis vraiment pas cool avec lui, je lui parle mal et ai tendance à le dénigrer (pas devant les enfants).

Est-ce que vous avez aussi vécu ça? Qu'avez-vous mis en place pour modifier cette dynamique négative installée? Y a-t-il des solutions avant d'en arriver à une séparation?

Je sais que je devrais lui en parler mais je trouve très difficile d'aborder ce sujet et j'ai peur que mes mots dépassent mes pensées et d'aller trop loin. Je l'encourage déjà à trier ses habits/acheter des nouveaux (de nouveau, cela peut paraître futile mais je trouve important de se plaire et ça passe aussi par le physique-l'habillement), à faire des choses pour lui, etc mais je crois qu'il ne comprend pas le message.

Merci d'avance de vos expériences et conseils si vous en avez!

Belle journée,

G.

Hello
Comme je comprend ce que tu ressens
Pourquoi ne pas mettre ce que tu ressens par écrit pour que tu prennes le temps de tourner les mots sans que ce soit peut être trop cash ou blessant ? Dis lui ce que tu ressent et ce que tu aimerais. Est ce que vous prenez du temps pour vous ? Soirée en amoureux ? C’est important dans un couple de ne pas se laisser aller. Est ce qu’il te voit comme une maman et plus comme une femme ? Courage

Merci pour ton commentaire!
On essaye de prendre du temps pour le couple, mais pas évident car nous n'avons pas beaucoup de possibilités de faire garder les enfants le week-end et comme on travaille les 2 la semaine, on aime bien être avec eux le week-end.
Je pense qu'il me voit comme une femme, mais qu'il se repose beaucoup sur moi et attends que je donne les impulsions. Il ne prend quasiment jamais d'initiatives pour faire quelque chose.

Est ce qu'il a le même âge que toi?
Est- ce que les 2 vous travaillez?

Normalement le côté matériel, égocentrique et apparence de soi prend moins d'importance avec l'âge et qu'il se réalise sur d'autres plans: comme père, au boulot...
Je trouve un peu dur de le juger sur les apparences!... ce qui compte est son intérieur et pas la coupe de cheveux, le jeans moulant, les pompes cirées... non?
La seule chose que je trouverais pénible est le manque d'hygiène (dents, corps) mais les habits franchement ,..!? Et qu'il y ai un minimum de soin de soi: bouger un peu, manger équilibré, arrêter de fumer...

Je trouve plutôt sain de pas être à la mode surtout dès la 40 aine, où on voit plein de faux jeunes ne voulant pas vieillir et qui se prennent pour des ados, je parle des hommes, (les femmes avec les cheveux teints c'est moche mais plus courant...) .
Normalement avec l'âge d'autres valeurs doivent se développer que compter sur son apparence extérieure mais c'est plutôt le développement de l'âme et pour cela il faut de la subtilité.

Peut-être tu pourrais aborder plutôt comment il se sent intérieurement? Au boulot, en famille avec les petits...et pas juste stresser sur le coiffeur et les habits en prenant ton exemple que tu es "bien dans ta peau" et confiante en toi car tu prends soin de ton extérieur. Je ne suis pas sûre que ce soit toujours un signe de confiance en soi : les personnes les plus maquillées et fausses que je connais sont bien celles qui sont le moins en lien avec elles-mêmes, et ont le moins confiance en elle justement.

Autre chose qui me frappe est que "tu lui répètes 10 fois de changer d'habits" là c'est carrément jouer un rôle de mère, et sans doute il réagit comme un ado en ne le faisant pas (inconsciemment) c'est pas du tout ton rôle de lui dire de faire cela!
Tu peux exprimer que cela te déplaît si il est tout taché... , mais pas lui parler comme à un petit garçon! Apparemment il ne prend pas sa place au niveau de l'organisation, mais quelle place lui laisses-tu si tu le vois comme cela gauche, peu investi et pas soigné...
J'ai toujours changé d'habits 1 à 2 fois par semaine et me sens pas sale....pareil pour les enfants.
Il y a une maxime je sais plus où: "Vivre et laisser vivre", ...il se sent peut être étouffé, contrôlé et surtout pas aimé pour qui il est, si il sent que tu t'attends à ce qu'il change son apparence extérieure....

Mais prend courage pour ouvrir le dialogue: cela peut être un signe de déprime, de qqchose qui le chicane dans un autre domaine.
Ce qu'il me semble possible d'exprimer est que tu portes bcp, et que tu souhaiterais de l'aide: peut-être demander concrètement: pendant les vacances il organise une sortie? Ou propose qqchose qui lui fasse plaisir à faire en famille? Ou que tu as un soir par semaine chorale,merci de gérer les enfabts,
ET est- ce que lui a besoin de temps pour lui? C'est ne classique chez les hommes, cela m'étonnerait pas qu'il pense qu'il donne bcp, est souvent là, fait plein de choses, rentre exprès tôt... et que tu ne vois rien. Peut-être il a peut de temps pour lui? Si il bosse en plus à % haut.
Après, comme dans tout couple, les 2 personnes n'évoluent pas de la même manière, peut-être il se replie et toi tu t'épanouis et que une séparation va avoir lieu, mais il faudrait avoir mieux compris pour toi, ce qui se joue chez lui et peut-être continuer à t'épanouir et diminuer tes attentes sur lui.


"A la matière se vouer, c'est broyer des âmes; en l'homme se contempler c'est édifier des mondes" R. Steiner

Merci pour ton commentaire!
Oui nous avons plus ou moins le même âge (moins de 2 ans de différence) et travaillons les 2, lui à 100% et moi à 70% (avec des trajets pour ma part).
Quand je dis que je prends soin de moi, cela ne signifie pas me teindre les cheveux et me maquiller à outrance, au contraire. Je me sens plus adulte et femme maintenant et me maquille moins, m'habille avec des habits que je trouve plus féminins mais en ai beaucoup moins qu'avant. J'ai justement l'impression d'avoir mûri alors que je trouve qu'il est resté au stade jeune adulte, qu'il n'évolue pas, qu'il ne se réalise pas vraiment.
En effet, c'est peut-être un signe d'une déprime ou d'une situation de mal aise. Je sais qu'il aime ses enfants plus que tout et qu'il ferait tout pour eux, mais comme dit plus haut, il ne prend jamais d'initiatives.
J'ai l'impression de porter la famille à bout de bras. Pourtant tout mon entourage dit que c'est un super papa qui donne beaucoup à ses enfants. Sauf que concrètement, c'est moi qui gère l'intendance et la logistique. Je prends de la place mais je pense lui en laisser aussi. Et maintenant quand j'aimerais que quelque chose soit fait, je le lui demande clairement (genre vider le compost, sortir la poubelle, changer les draps). Mais maintenant que la dernière n'est plus un tout petit bébé et que notre organisation roule, j'aimerais qu'il se rende compte de lui-même des choses qu'il y a à faire (qui se répètent chaque semaine). Exemple: je vais un soir par semaine au sport (lui aussi, un autre soir). Quand je rentre, je dois préparer les habits des enfants, le sac d'école du grand, nettoyer le biberon, ranger les jouets car il est couché sur le canapé sur son téléphone et n'a rien anticipé pour le lendemain, alors que tous les soirs on prépare tout car le matin je pars très tôt et qu'il est seul avec les enfants. Ce sont des petites choses, mais mises bout à bout et chaque jour, c'est pénible.
Tu as raison quand tu dis qu'il se sent étouffé et peut-être pas aimé. ça me fait mal de dire ça, mais tu as mis le doigt sur quelque chose. Et finalement c'est un cercle vicieux, car il s'éteint petit à petit. Mais comment faire pour qu'il prenne plus ses responsabilités, des initiatives, s'investissent autrement qu'en les amenant 2 matins par semaine à la structure?
Quand je lui dis qu'on a besoin de quelque chose et que je ne vais pas m'en occuper mais qu'il doit gérer, ça foire. On devait acheter une barrière pour les escaliers de la maison, cela fait depuis le mois de juin que je l'attends!
Il faudrait qu'on ait une discussion profonde, sûrement douloureuse mais nécessaire. J'ai peur d'atteindre un point de non retour.

Merci de ton commentaire, tout n'est pas exact mais certaines phrases ont résonné en moi!

Je ne vais pas rebondir sur tout mais une chose m interpelle...c est ton mari qui amène les enfants le matin et il n a pas preparé les affaires pour le lendemain....ben soit ! La semaine suivante il pensera sûrement à le faire sinon tant pis C est lui qui galère. Lâche un peu tu t épuiseras moins aussi.
Courage ce n est pas facile mais il faut vraiment que vous ayez une discussion

Je n'ai pas vécu quelque chose de similaire mais en te lisant j'ai envie de dire: pourquoi il le ferait puisque tu prends tout en main?
Quelle place il a dans la vie de famille, de couple, ..?
J'ai plus l'impression qu'il s'efface plutôt qu'il se laisse aller.
Mais mon impression est peut être fausse.

Je pense que c'est plus subtil que ça. C'est le reproche classique que l'on fait aux femmes : laisse-le faire, si tu fais tout c'est normal qu'il ne fasse rien. Mais en fait, la vie avec 2 enfants en bas âge, deux parents qui travaillent, l'école, la structure parascolaire, la crèche, la vie perso/sport/loisirs/sorties, etc oblige à avoir une certaine organisation. On ne peut plus improviser tous les jours. On laisse de la place au spontané dans la mesure du possible, mais il faut tout de même anticiper, par exemple les repas les jours où tout le monde rentre à 18h30, les habits quand le grand a une sortie en forêt prévue, changer la garde-robe d'été pour celle d'automne/hiver, etc. Et pour ça, il n'y a pas de miracles, si je ne le fais pas (et c'est le cas pour beaucoup de femmes dans les couples), ce ne sera pas fait. Ensuite c'est un engrenage.
Dans mon cas je n'ai pas l'impression qu'il s'efface, mais plutôt qu'il n'a pas évolué/modifié sa façon de vivre depuis qu'on a des enfants. Je trouve que cela se ressent plus depuis l'arrivée du second. Avec un enfant, c'était moins flagrant.

Je pense que c'est plus subtil que ça. C'est le reproche classique que l'on fait aux femmes : laisse-le faire, si tu fais tout c'est normal qu'il ne fasse rien. Mais en fait, la vie avec 2 enfants en bas âge, deux parents qui travaillent, l'école, la structure parascolaire, la crèche, la vie perso/sport/loisirs/sorties, etc oblige à avoir une certaine organisation. On ne peut plus improviser tous les jours. On laisse de la place au spontané dans la mesure du possible, mais il faut tout de même anticiper, par exemple les repas les jours où tout le monde rentre à 18h30, les habits quand le grand a une sortie en forêt prévue, changer la garde-robe d'été pour celle d'automne/hiver, etc. Et pour ça, il n'y a pas de miracles, si je ne le fais pas (et c'est le cas pour beaucoup de femmes dans les couples), ce ne sera pas fait. Ensuite c'est un engrenage.
Dans mon cas je n'ai pas l'impression qu'il s'efface, mais plutôt qu'il n'a pas évolué/modifié sa façon de vivre depuis qu'on a des enfants. Je trouve que cela se ressent plus depuis l'arrivée du second. Avec un enfant, c'était moins flagrant.

Tu n'as pas le choix, si tu veux que quelque chose change, il va falloir discuter avec lui... mais il faut être consciente que comme tu décris la situation, le problème ne vient que de lui, et si tu amènes la discussion comme cela, c'est clair que ça ne va pas bien se passer car il se sentira accusé. La réalité est que vous vous éloignez l'un de l'autre en évoluant de manière différente, à toi de voir si tu as envie de faire un pas dans sa direction aussi, car changer ton homme actuel en ton homme parfait, ça ne va pas le faire.
Je te conseille de mettre sur papier ce qui te dérange et de regarder ce qui est vraiment important pour toi. Ensuite de discuter que d'une chose et d'accepter qu'il n'y a pas que ta manière de faire qui est juste, vous pouvez probablement trouver un terrain d'entente quelque part au milieu.

Prépare-toi à revivre cela quand tes enfants seront dans l'adolescence! ;-)

Merci! J'aime surtout beaucoup la dernière phrase de ton commentaire ;)

Je me questionnerais s'il n'y a pas quelque chose d'autre que le fonctionnement de la structure familiale.
Je m'explique, il y a 2 ans, tout a commencé à aller mal à mon travail. Je travaillais à 70% et ça se passait super mal avec mon chef nouvellement arrivée, qui m'humiliais devant les collègues, alors que depuis 10 ans dans le service, je donnais toujours le meilleur de moi (je ne rentre pas dans les détails). Or je m'étais mis une telle pression sur mon travail ("je dois ramener de l'argent à la maison pour contribuer aux frais", "je ne travaille "que" à 70%, donc pas le droit de me plaindre par rapport à mon mari qui gagne à 100%", ...) Bref, je ne voulais rien laisser paraître à l'extérieur. Comme je faisais des longs trajets en voiture, j'avais 45 minutes dans ma voiture, où tous les soirs je pleurais toutes mes larmes, en me demandant même parfois si ma voiture ne pourrait pas dévier dans un virage pour éviter de retourner au travail le lendemain (en y repensant j'ai les larmes aux yeux...)
Et arrivé à la maison, je faisais à peu près semblant que ça allait pour mes enfants et mon mari. Mais je ne prenais plus soin de moi (je ne rentre pas dans la discussion beauté/soin/maquillage, ce n'est pas le thème, si on peut être beau avec les cheveux négligés ou sans maquillage, ce que je retiens c'est que l'image que je donnais n'était plus celle que j'aurais voulu, ni celle d'avant). Et je ne gérais plus rien à la maison, sauf si mon mari me le disait ("tiens il y a des toiles d'araignées, ça serait pas mal de nettoyer") sinon je restais prostrée sur le canapé durant les périodes scolaires.
J'ai eu le déclic un jour où un ami, anciennement très proche mais que je ne voyais plus, est venu souper à la maison. A un moment, nous étions seuls à table, et il m'a fait remarquer que je n'étais plus que l'ombre de moi-même, que je semblais négligée (là encore, ce n'est pas le fait de ne plus mettre de maquillage à outrance, mais de ne plus être la personne qu'il avait connue) que j'étais cernée etc. Et là, pour la première fois j'ai annoncé à la ronde que j'étais tellement malheureuse dans mon travail, que je broyais du noir etc. Mon mari le savait, évidemment, mais voilà, c'est dans nos caractères, moi je ne voulais pas l'embêter avec mes problèmes, alors qu'il bosse beaucoup, s'occupe souvent des enfants et lui n'avait pas forcément capté la gravité de mon problème, pris plutôt ça pour une mère de famille un peu mal dans son corps qui se laisse aller... Alors que j'étais à 2 doigts du burn out.
Ma conclusion, est que peut-être il est hyper mal au fond de lui, mais se doit de rester digne (pour quelle raison je n'en sais rien) et également qu'il n'est pas forcément facile de parler frontalement à son conjoint... Peut-être que l'intermédiaire de proches (des amis à lui?) pourrait aider...
Pour ma part, pas une seconde je n'ai songé à quitter mon mari, mais je pense que lui, ne me reconnaissant pas, aurait pu finir par se lasser. Heureusement, à partir du moment où il a entendu "ça va pas" il m'a soutenu au plus haut point. J'ai fait une demande pour changer de service (je ne dis pas que c'est facile tous les jours, car je suis infirmière et 1 mois après est arrivé le COVID) mais je ne suis plus sous l'emprise de mon chef. ll m'a aussi fait comprendre que le travail n'est pas le plus important, j'ai un peu relâché la pression. Je prends des cours de yoga et je recommence doucement à prendre soin de moi, en me rachetant quelques habits jolis, qui ne ressemblent plus à des pyjamas...
Je pense que c'est important de mettre tout à plat et d'essayer de comprendre. Peut être que cela n'a rien à voir avec ce que je te dis, mais moi je ne chercherais pas forcément uniquement au sein du couple/de la famille, pas uniquement s'il a la flemme de sortir la poubelle, mais un mal-être bien plus profond, au travail ou ailleurs. La dignité et la pudeur, ça peut pousser à ne pas oser dire, surtout à un homme qui doit ramener la majorité du salaire, ce qui va mal...

Merci. Et bravo pour ton chemin parcouru!
Tu as raison. Je crois qu'avant d'entamer une discussion "couple" je vais lui demander comment il va. Je suis du genre à poser beaucoup de questions sur son boulot, sur s'il a envie de sortir, de voir du monde, etc, il ne parle pas facilement de manière spontanée et encore moins sur ce qu'il ressent. Je vais commencer par là, peut-être en lui disant que je ne le sens pas très bien en ce moment et que s'il a besoin de parler je suis là ou qu'il aille voir un ami s'il ne veut pas me parler à moi.
Merci pour ton témoignage, ça me fait prendre conscience de choses auxquelles je n'avais pas réfléchi.

Je suis du même avis que gaia31.
D'expérience, je lui laisserais peut-être aussi gérer certains moment en en assumant les conséquences, par ex. rentrer tard un soir par semaine et le laisser tout gérer (repas, coucher etc.) sans rien préparer en avance et surtout sans critiquer au retour. Mais l'écouter s'il y a eu des bugs. Ca va lui redonner une place (s'il troue qu'il en manque) et lui redonner confiance en lui si c'est ça le problème.

3 petits soleils éclairent mes jours et... mes nuits !

Si jamais une autrice : Emma, a publié de nombreuses réflexions sur la charge mentale qui échoit aux femmes.
Cela peut être un bon point de départ peut-être si besoin est.
https://emmaclit.com/