Idéaliser la séparation ?

Bonjour,

Nous sommes en pleine discussion de séparation avec mon mari...ce depuis plusieurs mois.
On ne se retrouve plus dans notre couple... on s'entend plutôt bien mais il n'y a plus d'attirance, plus de tendresse, plus l'envie d'être avec l'autre, plus de soutien mutuel. C'est vrai qu'on est épuisés par le quotidien avec les enfants et que nous avons vécu/vivons des moments difficiles avec eux. Mais est-ce seulement dû à l'épuisement, il y a-t-il encore de l'espoir ?
On a imaginé notre séparation, trouvé un appartement qui nous permettrait de faire garde alternée pour que cela se passe au mieux pour les enfants... on a beaucoup discuté de cela, de notre organisation, des finances, du temps qu'on aurait pour soi, pour prendre soin de soi aussi etc. Et du temps qu'on pourrait continuer à passer ensemble avec nos enfants (fêter les anniversaires, Noël, parfois un repas et pourquoi pas une sortie ?)
Bien sûr ce n'est pas conventionnel, la plupart des couples qui se séparent, en tout cas autour de nous... se déchirent, ou il y a eu infidélité. Alors quand on discute avec nos familles, ils se demandent pourquoi finalement on veut se séparer... est-ce qu'on en veut pas "un peu trop" ?! Finalement ils se demandent si on idéalise pas un peu notre séparation. Cela me questionne, me fait douter. Je me demande si effectivement je pourrais être surprise de ne pas m'y retrouver. J'espère bien sûr un jour être à nouveau amoureuse, pourtant ce n'est pas le but ultime pour moi là maintenant et je n'ai pas du tout peur de vivre seule. Je crois même que j'en ai envie. Besoin de me retrouver avec moi-même !!
Mais bref, je doute constamment. Comme les deux on n'est pas satisfait, mais qu'on n'a rien non plus de terrible à se reprocher, on stagne. Personne ne veut vraiment prendre la décision, mais aucun n'est vraiment décidé à faire des efforts ou à essayer de garder l'autre.
Alors ma question se tourne surtout vers des personnes qui sont passées par ce type de séparation... comment savoir ? Quand franchir le pas ? Et avez-vous pu regretter après ou était-ce une libération ?!

MERCI pour vos témoignages qui m'aideront peut-être à y voir plus clair...

Bonjour,

Ne traversez vous pas à tout hasard une dépression tous les deux ??? Avant de penser à une éventuelle séparation, voir si une médication naturelle il y a des plantes (romarin en teinture-mère par exemple) qui permettent justement de retrouver "le feu intérieur" de pouvoir s'enthousiasmer, contient des principes actifs qui agissent sur les neuro-transmetteurs. Une carence en sérotonine interfère aussi dans la régulation des émotions, d'où un manque de joie et lassitude. .

viki78

Bonjour, j'ai passé par la même situation aves 4 enfants, le plus petit avais 12 ans a l'époque
Je pense qu'il faut avant tout trouver la façon de ne pas couper la communication. Rien de pire que des parents séparés qui ne se parlent plus. Mettre la distance entre vous est neccessaire pour cela. Vous allez passer des mois, voir des années, avant trouver votre nouvelle vie. Pour cela il faut parler avec un expert, souvant chére mais neccessaire, pour savoir à quoi vous allez faire face de point de vu économique en vue d'un divorce. Cela va vous donner un terrain d'entente pour avancer

Quelle age ont vos enfants?

Génial que vous en parler ensemble.
Je pense que ce serait utile d'en parler avec un médiateur de couple. En fait, ça peut vous amener plus de réflexion et de décision. Un mariage c'est comme tout, il y a des moments forts en émotions et d'autres moins, cest un ensemble. C'est pas tout le temps du plaisir, c'est aussi un effort commun. Si vous êtes dans une phase de routine et de fatigue, pourquoi pas provoquer le changement dune autre manière ?Se séparer ok, penser également que cela va amener des changements qui peuvent être négatifs comme positifs. L'idée c'est pas d'éviter une séparation mais de se rendre compte que c'est un virage important, qui détermine la vie. C'est difficile de comprendre et d'expliquer. Perso suis séparée et je ne voulais pas mais j'ai dû prendre la décision. Pas de regrets , mais ma vie et pas ce dont je rêvais plus jeune pu même après la séparation. Ca m enquiquine.
Se séparer doit avoir un sens, si j'ose. Un sens qui te parle des tripes. Y a-t-il de l'amour chez vous,? Ne sous-estime pas cela et essayez d'en discuter avec une tierce personne neutre.Courage dans la réflexion

Merci pour vos commentaires...
Dépression je ne crois pas. Peut-être épuisement parental c'est possible.
On a déjà essayé pas mal de choses, on a vu une thérapeute de couple aussi. Elle relève effectivement un épuisement. Mais que faire pour redonner du peps au couple, les enfants sont là et il faut faire avec !!
On prend une baby sitter régulièrement et la famille nous propose du relais mais...malgré qu'on communique beaucoup qu'il y ait beaucoup de respect et aussi d'affection, il manque de quelque chose qu'il y avait avant... difficile à savoir s'il reste de l'amour...
Galène tu parle de provoquer le changement d'une autre manière....? On a déjà essayé plusieurs choses, on ne voit plus !!!
Sylvie89 nos enfants on 3, 7 et 9. Par expert tu penses à quoi ? Avocat ? Fiduciaire ?

Merci

Merci pour vos commentaires...
Dépression je ne crois pas. Peut-être épuisement parental c'est possible.
On a déjà essayé pas mal de choses, on a vu une thérapeute de couple aussi. Elle relève effectivement un épuisement. Mais que faire pour redonner du peps au couple, les enfants sont là et il faut faire avec !!
On prend une baby sitter régulièrement et la famille nous propose du relais mais...malgré qu'on communique beaucoup qu'il y ait beaucoup de respect et aussi d'affection, il manque de quelque chose qu'il y avait avant... difficile à savoir s'il reste de l'amour...
Galène tu parle de provoquer le changement d'une autre manière....? On a déjà essayé plusieurs choses, on ne voit plus !!!
Sylvie89 nos enfants on 3, 7 et 9. Par expert tu penses à quoi ? Avocat ? Fiduciaire ?

Merci

Je suis passée par là. Plus d'amour simplement. Mon ex ne me faisait plus de place, sa fille et son travail était ses priorités. Pourtant, on s'entendait bien. Mais moi je ne trouvais plus ma place de femme, et j'en étais très blessée. J'ai donc dis moi-même stop. J'ai trouvé un nouveau chéri, avec qui je suis sur la même longueur d'onde et j'ai refais ma vie. Mais mon ex est resté mon meilleur ami ! On continue à faire l'anniversaire de notre fille ensemble, mon chéri est super pote avec mon ex, on se fait des bouffes et des soirées ensemble, et on a une garde partagée. On se parle tout le temps, on peu même s'échanger nos jours de garde quand ça arrange l'un ou l'autre. En fait, on était simplement devenu des ami et plus des amants. On est partis sur 2 chemins de vie différents et pourtant on est resté complémentaire pour notre fille. Tout le monde le vit magnifiquement bien, il n'y a aucun malaise. Mais lors de notre séparation, tout notre entourage a réagi de la même manière, avec ce pourquoi à la bouche. Et bien parce que, même si d'extérieur tout va bien, cela peut cacher un malêtre, ce qui était mon cas. J'ai du prendre mon courage à 2 mains, maman d'une petite de 2 ans, bossant à 50%, je me suis longuement posé la question si mon bien être valait plus que de "briser" la vie "idyllique"* de ma fille. Et bien pour rien au monde je ne reviendrais en arrière. Ma fille est plus qu'heureuse d'avoir un papa, une maman et un super beau-papa qui l'aiment tous plus que tout. Je n'ai rien brisé, j'ai pensé à moi, à ma fille et j'ai arrêté de la bonne manière avant que nous nous déchirions.

------
Essais bb1 mai 2016 / C3: +++ 28.08.16 ---> DPA 1.5.2017
Ma princesse est née le 9.5.2017
Essais bb2 pour moi-bb1 pour chéri depuis mai 2020. FC précoce en août 2020.

C'est chouette d'avoir pu vous quitter ainsi en bon terme et de rester bons amis wouaw, quelle chance pour votre fille !
Mais c'est difficile de situer la limite, savoir quand il ne reste que de l'amitié et d'oser franchir le pas de la séparation.
Nous on fait du sur place ! Un coup on avance un coup on recule !!! Je crois qu'on a beaucoup de craintes... de ce qu'on perd sans savoir ce qu'on retrouve vraiment.
Ca rassure un petit peu d'avoir des retour de personnes qui y sont arrivé...comme quoi c'est possible. Merci !

J'avais vraiment peur sincèrement, mais quand je m'imaginais 10 ans plus tard, je voyais pas un avenir comme je le voulais, je me voyais pas avec 1,2,3 enfants de plus, dans une situation encore plus compliquée. J'ai eu du mal à prendre cette décision, mon ex-mari a plutôt mal vécu ma décision au début, puis s'est lui aussi rendu compte que c'est ce qu'on souhaitait tous les deux depuis quelques temps déjà. Alors on a dis stop, après avoir beaucoup parlé, après avoir partagé nos ressentis et surtout, sans se quitté à regrets, c'était le plus important, se dire qu'on avait tout essayé. Et finalement, on est content d'avoir dit stop avant que tout soit gâché.

------
Essais bb1 mai 2016 / C3: +++ 28.08.16 ---> DPA 1.5.2017
Ma princesse est née le 9.5.2017
Essais bb2 pour moi-bb1 pour chéri depuis mai 2020. FC précoce en août 2020.