IAC et attente du résultat

Bonjour, je me présente. Mon compagnon et moi-même avons 40 ans. La vie a fait que nous essayons d'avoir un enfant, depuis deux ans environ. Mais cela n'a rien donné. Alors, nous nous sommes tourné.e.s vers la PMA. Apparemment, mon âge serait la cause de mon infertilité. Mes taux d'hormones seraient faibles et mon ovulation aussi du coup. Comme on sait, plus en avance en âge, plus c'est difficile d'avoir un enfant. Nous avons donc opté pour l'IAC. Nous ne voulons pas de F.I.V car le taux de réussite est faible, le prix est onéreux, sans oublier l'aspect psychologique... C'est notre avis, notre ressenti, je ne juge personne. Chacun.e est libre de faire ce qui semble adapté pour lui/elle. Je suis à ma deuxième IAC, j'attends de savoir si mes règles vont venir ou pas. Je trouve cette période longue et angoissante. Un des médecins du CPMA m'a dit de me comporter comme une femme enceinte concernant la nourriture, le sport. L' attente est d'autant plus difficile... La première fois, quand j'ai eu mes règles, j'étais déçue, un peu triste. Pour la deuxième fois, je me suis dit que je n' allais pas trop espérer. Mais les règles approchant bientôt, cela devient dur de ne pas espérer un "miracle". Car si c'est négatif, il nous restera qu'une seule et dernière tentative. Et si la dernière échoue, on se fera à l'idée de ne pas être parents. Je suis à la recherche de personnes qui vivent ou qui ont vécus la même chose que nous. Afin d'échanger nos expériences. Merci pour vos retours.

J'ai 44 ans et de nombreuses amies qui sont passées par la, certaines qui essayent encore en Espagne après 6 annes infructueuses en suisse.

Cette période d'attente est très longue et il ne faut pas te focaliser dessus. Si cela a marché, ton comportement n'y ai pour rien... pas la peine de te stresser et faire comme si tu était déjà enceinte...

Je connais plusieurs bebe FIV mais aucune personne pour qui l'IAC à réussi. Cela dépend vraiment des causes de l'infertilité. Tes chances de concevoir un bebe naturellement baisse fortement après 38ans, vers 40ans elles sont de 5%... ce n'est donc pas de ta faute... toute les femmes de 40ans sont dans ton cas... l'IAC t'aide un petit peu en définissant le bon moment.... mais il faut voir aussi du côté de ton compagnon, avec l'âge et les modes de vie actuel wifi/4g, jeans ecc... la fertilité masculine a diminué de moitié ces 50ans dernières annes...

Un gros bisou virtuel donc il faut beaucoup de patience mais tu va y arriver accroche toi