Récit de naissance de ma fille 15.11.2011

Avec beaucoup de retard, mais tout ces récits de naissance, j'avais envie de vous partager la naissance de ma fille. Naissance à l'hôpital de Sion..... Bonne lecture! ;-)

15 novembre 2011, j+5, on t'attend avec impatience bébé! Tout le monde surveille un signe...
Le jour où je lâche prise enfin et qu'on me laisse gérer, tout s'enchaîne... J'ai envoyé ton papa au travail. On a encore passé une nuit avec de fausses contractions, un faux travail. Un accouchement qui se prépare, mais qui n'est pas encore là. Je lui dis d'aller tranquille au travail que c'est pas encore pour aujourd'hui... Si bébé ne se décide pas à venir, jeudi nous aurons une consultation à l'hôpital et une potentielle provocation. Hein? Une provocation? On va pas leur laisser le temps de nous là proposer! Hein, bébé? Je me trouve bizarre, mais me dit que ça serait vraiment une belle journée pour rencontrer enfin bébé! Je vais me doucher et perd un liquide gluant mais pas de "plouf" grosse vague de liquide qui sort. Cela s'écoule lentement, puis plus rien. Je commence à avoir des contractions gérables toute la matinée. J'appelle mon mari et lui dit de se préparer à ne pas retourner travailler après-midi. A 13h, les contractions sont rapprochées et toujours gérables, je suis assez excitée et appelle la maternité. La sage-femme me dit venez faire un contrôle quand même pour voir si c'était du liquide amniotique ce matin. Mais, venez tranquillement, il y a aucun stress. Contrôle, je commence à dilater, mais je suis vraiment au début. Hop, allez faire une marche autour de l'hôpital Mme! Et revenez dans une bonne heure... On fait le tour de l'hôpital, j'ai des contractions, on avance à pas de fourmis. On fait certaines positions d'ergonomie (on regarde quand même si y a personne autour... ;-)) photo de nous, avant d'être trois. La luminosité est belle, les arbres sont rouges, jaunes, c'est l'automne. On regarde le soleil à travers les branches et cette image m'aidera tout le long de la descente de bébé, lors des fortes contractions. On retourne faire le contrôle, ça a pas vraiment bougé. La sage-femme me dit qu'un premier bébé ça peut vraiment aller long. Rentrez chez vous manger quelques choses, faite un bain et rappelez moi après celui-ci. On habite à 10 minutes de l'hôpital, alors on est confiant, on repart. Je vais faire le bain, et 45' après cela s'intensifie. Quand j'en sors, il est environ 17h, j'appelle la sage-femme (toujours eut la même), elle me dit c'est bien si ça contracte, c'est pas un faux travail! Si vous arrivez encore à tenir une petite heure chez vous, vous serez mieux. Si ça va pas, vous venez sans problèmes. Je tourne comme une hélice, dans notre chambre, couchée, sur le canapé, sur un ballon (on avait même investit dans un ballon pour la gym de grossesse... ;-), chéri mange, moi j'ai la nausée. Il me met la télé pour me changer les idées.. C'est un diner presque parfait, ça me donne encore plus la nausée... A 18h15, j'en peux plus les contractions sont bien présentes. On décide d'aller à l'hôpital, quand ils m'installent dans la salle d'accouchement, j'ai la poche des eaux qui se rompt. La sage-femme me dit: "ohhhh vous arrivez pile quand il faut!"
Contrôle et le travail s'est bien mis en place, je suis à 4cm. On regarde le mobile avec mon mari.. Et on se rappelle des cours où 1cm/heures, voilà la longue marche est arrivée. Celle, où la difficulté est de tenir dans la durée. Mais, où a l'arrivée, il y a notre bébé, notre famille. Les contractions se rapprochent, s'intensifient, je revois l'image, la lumière et la chaleur de ce soleil d'après-midi. Je sens bébé qui avance dans mon bassin. Contrôle de la sage-femme, je suis à 6cm et tout s'accélère, je perds la notion du temps mais en quelques contractions, je dilate complètement. Elle a juste le temps d'appeler du renfort, que j'ai envie de pousser. J'ai passé de 4 à 10... En 3h17.... Je pousse tout ce que je peux, je sens cette masse, mon bébé qui descend dans mon bassin qui pousse mon ossature pour passer, ça me donne encore plus envie de le rencontrer! Je m'accroche à mon mari! C'est mon pilier, sans lui cela ne serait pas possible d'avancer. J'ai des bonnes contractions qui me font me plier en deux en un spasme, c'est animal, je contrôle pas grand chose, mon corps me guide. Quel bonheur, je vais chercher bébé entres mes jambes. Mon mari, est stupéfait de la force que j'ai encore. Bébé est tout chaud contre moi, on est ému, on pleure. La sage-femme nous dit:"Mais? Vous avez regardé le sexe?"
Mon mari et moi:" non... On a même pas pensé?! On est tellement bien, là les trois enfin réunit"
Je soulève bébé et c'est une fille!! Je crie:" c'est une fille!" Mon mari a les yeux remplis de larmes.
Bébé s'appelle Anaïs, fait 4kg040 et 50 cm. Elle est arrivée à 21h17, le mardi 15.11.2011. Accouchement sans péri avec une episo.
Les seules complications sont arrivées avec le placenta, qui est pas venu en entier. Ils ont fait un curetage sans anesthésie car je perdais trop de sang.. La nature fait bien les choses! J'ai rien sentit, bébé et papa étaient dehors pendant qu'on s'occupait de moi. J'ai pas arrêter de m'accrocher à eux! Et finalement à part quelques bobos et un bon séjour à l'hôpital, tout s'est bien passé! Et cela fait deux ans et demi, que mon cœur de maman est rempli d'amour pour notre petite Anaïs. <3

Merci pour le partage de cette jolie rencontre.

❤❤❤
Maman de 3 gnômes de 16 - 14 - 9 ans