Conflit voisins

Bonjour,

Je voulais vous demander votre avis:

- en cette période de confinement mon fils tourne un peu en rond (presque 6 ans) à la maison et dans le jardin donc je lui ai fabriqué une cabane avec des restes de tissu et quelques bâtons que j'avais à la cave et je l'ai installée dans le jardin (elle n'est pas énorme, juste de quoi lui permettre de rester assis dedans, je n'arrive pas à m'asseoir à côté de lui).
- les voisins du dessus ont fait un scandale car, du coup, mon fils joue plus souvent dehors et donc ils l'entendent plus. Je fais bien attention à ce que le bruit se limite à un enfant qui parle (et pas qui hurle) et que ça ne soit pas en continu dans la journée mais par période de 30-45 minutes tout en respectant les horaires imposés par la loi et le dimanche car les voisins ont peut-être besoin de période de repos. En même temps ils doivent aussi nous entendre via l'intérieur mais là aucune plainte!
- il est vrai qu'avant le covid nous étions souvent au parc, en ville ou au bord du lac et les voisins n'avaient pas trop l'habitude de nous entendre mais avec les mesures actuelles je ne peux pas sortir comme avant!
- malgré cela les voisins me menancent régulièrement d'appeler la police et pourtant ils ne travaillent plus donc plus besoin de se concentrer dans une ambiance de bibliothèque pour eux.
- en gros je risque qqch comme une amende ou une poursuite en justice?

Je suis un peu dégoûtée car il y a encore quelques semaines je leur faisais les courses vu qu'ils ont plus de 65 ans (mais pas non plus 80) et qu'au bout d'un moment je leur ai confié être dans la difficulté de continuer cet aide toutes les semaines car les enfants ne sont plus acceptés en magasin et que je suis seule (mon mari est infirmer à l'hôpital) une bonne partie du temps. Bref, j'ai changé mon organisation des courses et je leur ai proposé de changer la leur, j'ai aussi mis la cabane à ce moment là et depuis c'est la guerre.

Étant propriétaire tous les 2, je ne risque pas d'être mise à la rue mais j'ai peur de devoir gaspiller du temps et de l'argent dans des bêtises futiles. Ou alors je vire la cabane et mon fils fera d'autres jeux (mais il ne peut pas être muet non plus!)?

Il faut les laisser râler... les enfants jouent, les chiens aboient... et la caravane passe! Une amie a eu un problème du genre (elle, elle a 4 enfants et c'est pas des calmes... du coup moi qui adore les gosses, les 4 à elle je ne les garderais pas...) bref, les autorités se sont déplacés pour constater, c'était l'été passé les 4 gosses dans sa piscine toute l'après midi et bien ils ont rien trouvé d'anormal! Zen...

Desp. H...

Ben moi j'espère que la police à d'autres chats à fouetter que d'intervenir pour un enfant qui joue dehors !!

Tu ne risques rien au vu de ce que tu écris (bruit etc)

Pour moi aussi tu ne risques rien. Vous êtes dans votre jardin et pas un endroit publique. De plus il y joue seul et pas avec plusieurs amis! Laissez-les râler et même s’ils appellent la police je pense qu’elle ne se déplacera même pas ou alors c’est eux qui auront droit à une leçon de savoir vivre!

Je pense qu ils sont frustrés/fâchés que tu aies changer ton organisation et se vengent comme ils peuvent..
Soit tu te discutes avec de tout ça et regarde ce qu ils te propose. Ils te diront p etre qu ils préfèrent que ton fils joue entre 2 et 3h que 4 et 5h et trouvez un compromis. Ce n est pas à toi de faire tous les efforts
Au pire tu les laisses appeler la police...mais oui appelez les C est une bonne idée ils ont sans doute rien de mieux à faire....et tes voisins auront l air bien bêtes.
Courage pas facile mais ne t inquiète pas tu es dans tes droits

Si tu as acheté un jardin c'est aussi pour y vivre et pas juste le regarder par la baie vitrée. Et si les voisins habitent en immeuble ils doivent accepter les lois de l'habitat groupé, dans les limites du raisonnable, ce qui semble être le cas.
S'ils revenait j'utiliserais des techniques iques de communication non-violente, en parlant en "je" : j'entends que bois avez besoin de moments de calme, mais nous avons aussi besoin de vivre. Et je proposerai un compromis, si je dis : "Quelqs sont les moments de la journée ou vous avez le plus besoin de calm?" Je pense que tu ouvre la voie à la discussion tout en bloquant l'opportunité de répondre "en permanence". Mais courage, les conflits de voisinage ça bouffe...

Si le jardin fait partie de ton appartement, ils ne peuvent rien faire. Il faut voir ce qui dit le règlement de ci-propriété. Dans ces moments, même s’il est difficile il ne faut rien répondre car une parole mal placé peut se retourner contre toi.
Ils essayent juste de te déstabiliser.

Encore heureux que ton fils puisse profiter de votre jardin, honnêtement un enfant de 6 ans seul, je ne comprends pas qu'ils se plaignent du bruit, de toute manière tu es chez toi et vous avez le droit de profiter de votre jardin
je pense comme les copinautes qu'ils sont juste vexés que tu ne puisses plus leur rendre service, moi je serai moins conciliante et leur dirait poliment d'aller "se faire cuire un oeuf"... quitte à ce qu'ils appellent la police, ils risquent en effet de prendre une petite leçon de savoir vivre (si la police a du temps à perdre)

Maman de 2 garçons d'août 2003 et de janvier 2010

Merci pour vos réponses, effectivement je ne réponds rien pour ne pas envenimer les choses mais je ne vais pas non plus céder. Et comme vous le l'avez confirmé, la police ne va pas se déplacer pour une cabane faire de 3 bouts de bois et d'un drap.

Mais les avocats prennent le temps d'écrire... je viens de recevoir un courrier de leur assurance juridique dénonçant un bruit excessif!!! Ok un enfant qui joue ça fait un peu de bruit, mais il me crie pas (je fais hyper attention), il fait juste ses scénarios comme un enfant de 6 ans qui joue... la vie normale quoi! À ce moment là on peut aussi se plaindre des voitures, scooters, voisins qui parlent au téléphone sur le balcon ou dans le jardin, etc. Et mes enfants ne sont pas les seuls enfants de l'immeuble, 2 rangées plus loin il y a 3 frères qui sont plus "bruyants" que mon fils (normal ils sont 3) et leur maman n'a reçu aucune plainte. Donc ça doit être tourné contre moi personnellement.

J'ai regardé le règlement de copropriété mais rien n'est stipulé par rapport au bruit d'enfant qui joue dans les heures légales (et chez nous c'est pas toute la journée) ni d'une mini cabane dans un jardin... évidemment qui pourrait penser qu'un couple de vieux se plaigne de ça et fasse un règlement?

Je leur ai mis une lettre où je m'excusais de les avoir dérangé et qu'ils me disent à quel moment de la journée ils avaient besoin de calme (mais ils doivent encore plus nous entendre via l'intérieur mais là aucune plainte!!!) et au lieu d'une réponse de leur part, je reçois un courrier juridique!

Bref, j'espère que ça ne pourra pas aboutir plus loin car je compte bien encore laisser les enfants dehors quelques heures par jour.

Coline

Maman d'un petit Luca né le 29.05.2014 et d'une petite Ambre née le 30.01.2020

N’importe quoi !
Ne te laisse pas faire, les enfants ont encore le droit de jouer dehors !
Le plus ridicule c’est la protection juridique qui joue le jeu et envoie une lettre !

Oui c'est ça le pire pour moi! Iils ne doivent pas avoir beaucoup de travail ces temps pour entrer là dedans...
Et mes voisins doivent s'ennuyer alors ça donne un peu de sens à leur vie...

Coline

Maman d'un petit Luca né le 29.05.2014 et d'une petite Ambre née le 30.01.2020

Je suis pas avocate... mais je suis choquée qu'une protection juridique prenne le peine d'écrire pour ça !!! J'ai eu des m* énormes pour lesquelles ma protection juridique (PJ) est toujours intervenue (avec succès et professionnalisme) mais pour cela j'ai du commencer par écrire des recommandés aux personnes avec qui j'étais en conflit (compagnie aérienne ou propriétaire d'immeuble ou autre bref... des gros trucs pas trois cris de gamins!) avec copie cachée a la PJ, prouver a l'avocat qui avait mon dossier ce que j'avançais (vol annulé, proprio qui augmente le loyer sans raison... ) bref des procédures longues comme le bras mais pour des causes qui en valaient la peine et reconnues comme telle par la PJ.
Donc m'imaginer que cette même PJ accepterait d'intervenir pour 3 bouts de ficelles ça me semble inimaginable ! Comment les voisins ont-ils prouvé ce qu'ils avancent? Quels critères utilisent-ils pour démontrer qu'un enfant de 6 ans enfreinte les règles du vivre-ensemble? Je serais à ta place je serais remontée et je me gênerais pas pour répondre en m'appuyant sur des textes de lois (copropriété, etc ... peut-être qu'ici des gens ont des connaissances et du temps!)
Franchement il m'arrive d'avoir qq agacements avec mes voisins mais je sais qu'on a tous mis toutes nos économies pour notre logement et qu'on va vivre ensemble longtemps, alors autant être cordiaux ... c'est comme dans un couple, y a des trucs parfois qui agacent ben si on veut continuer on prend sur soi. Ce qui ne semble pas être le cas de tes voisins. Si la guerre est déclarée elle se terminera pas le 11 mai lorsque ton gamin ira à l'école, peut-être qu'à ton tour tu leur trouveras des poux etc.
Pénible !

Bonjour, je ne défends personne, simplement, je pense que pour gérer des conflicts avec les voisins, il faut qu'on essaie de tjs nous mettre à la place de l'autre. Je ne sais pas si mon voisin a des problèmes de sensibilité ou autre problème, qui fait qu'il a du mal avec certains bruits ou même tous, rappelons nous que nous ne sommes pas tous pareils.
Pour certains la voix de nos enfants c'est comme de la musique pour nos oreilles, pour d'autres c'est des cris estridants, même s'ils ne font que parler. Il faut avoir de l'empathie.
Parlez avec vos voisins pour trouver un compromis. Et rappelons nous que les lois sont les mêmes pour tous ! Parents ou pas. Ainsi que le savoir vivre. Ma liberté s'arrête ou celle de l'autre commence.