Il paraît qu'il faut que je me mette à faire la cuisine...

... hum, je dois faire partie des happy few qui ne font quasiment jamais à manger le soir (ni les courses, ni les repas). On va dire que dans notre ménage, depuis le début, la répartition des tâches ménagères s'est faite autrement qu'avec le point cuisine (ne vous inquiétez pas, je m'occupe de pleins d'autres choses :-)).

Pour la faire simple: en gros, ma mère ne cuisinait pas ou très mal, et du coup, on a pas vraiement appris ni à cuisiner, ni à savourer, et ses trois filles ont toutes trouvé des gars qui se chargent de ce post-là!

Sauf que maintenant, dans une optique de séparation, la donne va changer pour moi si j'ai mon loulou 1 semaine sur 2.

Est-ce que pour les parents solo c'est plus facile de faire des menus à la semaine et d'organiser les courses en fonction de ces menus ? Mais dans ce cas-là, il n'y que très peu de place pour la spontanéité non ?

D'avance un grand merci de vos éclairages!

Hello, alors je suis plus maman solo mais je l'ai été.
Même avant d'être solo, j'avais ma liste. Je fais ma liste de repas sur la semaine, ce qui me donne ma liste de courses.
Pas ou peu de place à la spontanéité, mais franchement un gain de temps précieux et également un gain d'argent ! Au lieu de faire mes courses chaque jour, je le fait 1x par semaine. Pas ou peu de gâchis alimentaire, j'achète seulement ce dont j'ai besoin pour la semaine et basta. Après, ça ne m'empêche pas de sauter un repas pour me faire un plaisir en commandant quelque chose, ça le déplace juste à la semaine suivante.
J'aime beaucoup cette technique car je n'aime pas faire les courses alors le faire + d'une fois par semaine ça me gonfle ='D
Maintenant, il existe plein de recettes simples avec lesquels tu pourras t'entrainer.
Petite, quand mes parent ont divorcé, mon père ne cuisinait jamais hors mis des burger. Du coup quand ils se sont séparé, le week-end chez mon père c'était toujours cassoulet, pâtes au fromage et pizza. Puis il a appris à faire d'autres choses.
Courage à tout cas.

------
Essais bb1 mai 2016 / C3: +++ 28.08.16 ---> DPA 1.5.2017
Ma princesse est née le 9.5.2017
Essais bb2 pour moi-bb1 pour chéri depuis mai 2020. FC précoce en août 2020.

Je plussoie le commentaire de gelik.

Les menus faits à l'avance sont un gain de temps énorme quand on est maman solo. Et pas que d'ailleurs... Certes la spontanéité en prend un coup mais ça n'empêche pas par exemple d'intervertir des repas au gré des envies de chacun de se faire un resto à la place d'un repas déjà prévu.

Perso je bosse à 100% et j'ai mes enfants 1 semaine sur 2. Si je ne faisais pas ça, je coulerais (et je pèse mes mots...). Du coup, détestant moi aussi cuisiner, je fais simple la plupart du temps sachant qu'ils mangent de toute manière un repas chaud et équilibré le midi à la cantine. Ou alors je fais en plus grosse quantité et je congèle. Et la semaine où je suis sans enfants, je me fais un point d'honneur à ne pas cuisiner, à me commander des plats ou à manger chez des amis ;-)

J'ai aussi mes 4 enfants en garde alternée (qui sont compliqués pour la bouffe et n'ont pas les mêmes goûts les 4)
Je fais ce qu'ils aiment, c'est pas toujours très "diététique" mais j'ai pas envie de perdre du temps à m'énerver car ils n'aiment pas. Ce qui était difficile pour moi, est que le papa leur donne des trucs très processés (tout est blanc, bcp de choses toutes faites genre nuggets, sushi, saucisses, pas mal de chocolat, des toast blancs......) donc j'ai dû changer chez moi sinon ils refusaient tout, genre de déjeuner ou de manger aux repas. Adieu flocons d'avoine le matin, quinoa, sarrasin, graines, trucs trop complets qu'ils ne touchent plus depuis des années maintenant.
Je fais finalement assez souvent les mêmes choses, et c'est eux qui réclament que tel soir il y ai tel repas de manière fixe, ils aiment bcp la routine, même les ados!: il y a un soir pizza, un soir crêpes, un soir lasagne. Les pâtes sauce lardon le dimanche sur 2 chez moi...
Après je fais 1 fois pdt, 1 fois riz....et je dirais sur la semaine il y a en tout cas 3-4 repas qui sont fixes, ce qui aide bien. car cela me plaît moyen de passer du temps à cuisiner aussi.
Quand je les ai pas, je fais méga méga simple pour moi, pas très recherché et rapide genre soupe d'avoine, poellée légumes....ou chips/carottes (pour la bonne conscience:-)
Come tu as pas l'habitude, tu peux aussi faire des trucs à l'avance et réchauffer ensuite,p.ex pdt nature, puis pdt grillées à la poelle, pareil avec le riz, ensuite sauté avec légumes poulet... et des choses que ton enfant aime pour pas te prendre la tête!


"A la matière se vouer, c'est broyer des âmes; en l'homme se contempler c'est édifier des mondes" R. Steiner

Merci pour vos conseils! Je l'ai dit un peu en boutade, hein, le fait de pas savoir cuisiner ;-) Ce qui m'angoisse par contre c'est bien toute l'organisation quotidienne ou à la semaine autour des repas. Mais effectivement, en discutant aussi autour de moi, les menus ou les idées de repas qui se répètent semblent sauver pas mal de parents. Il semble aussi que les robots du type Thermomix, avec lesquels il paraît qu'on peut pratiquement tout faire, facilitent la vie (enfin moi j'ai l'impression que les gens l'utilisent surtout pour faire de la pâte pour la cuire au four après et des sauces). Mais ça prend de la place et c'est tout un budget. Après, je me dis aussi que j'ai pas besoin de me mettre la pression avec un truc genre coq au vin mais que je peux faire simple la plupart du temps et que ça va le faire.

Oui va au plus simple, prépare un menu pour la semaine ou tu as les enfants avec des plats faciles et qui reviennent régulièrement pour certains. Laisse qq créneaux libre pour l'impro.
Et pour les idées, il y a mille et un blogs culinaires. Dans mes favoris avec des recettes fiables :
- mrsmartinezcooks
- undejeunerdesoleil
- assiette en équilibre (système d'abonnement mensuel résiliable en tout temps, à voir si y a tjs le 1er mois offert)

☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Maman de 3 p'tits mecs de 2013, 2015, 2019 (hémophile)

Merci pour les blogs culinaires, c'est vrai que ça donne des idées.