Soucis au sein d'une famille recomposée

Bonjour à toutes et tous,

Je suis dans une situation où je ne sais plus trop quoi faire...Petit résumé :

- Je suis divorcée depuis 2018, j'ai une fille de bientôt 11 ans
- Avec mon ex-mari on a une entente que je peux qualifier de cordiale et on accorde nos violons quand il s'agit du bien de notre enfant
- Chacun a refait sa vie, il s'apprête même à se remarier et j'en suis ravie, ma fille est toute contente et se sens libre de pouvoir l'être ce qui est cher à mes yeux
- Je suis en couple avec quelqu'un du même âge de moi (40 ans) mais sans enfant. Nous habitons les 3 ensembles, j'ai la garde de ma fille.

Depuis quelques mois, voire plus, il y a des tensions avec mon copain au sujet de l'éducation de notre fille. Elle est vive d'esprit, parfois un peu maladroite. Mais pour lui cela est = à : tout tourne autour de moi (elle), se la pète (à 10 ans?, vraiment?), et n'est pas respectueuse. J'ai lui expliquer et dialoguer sur le fait que qu'il interprète très mal ce qu'il entend et voit, il n'en démord pas.
Je lui explique aussi que l'éducation c'est tous les jours et que oui, il faut cadrer et répéter certaines choses.
Pourtant ma fille l'adore et fais tout pour que cela le soit en retour, ce qui me fait d'autant plus mal.

En gros, 1 dimanche sur 2, j'ai la boule au ventre quand elle revient de chez son père car c'est tensions assurées.

Encore ce dimanche : Ma fille rentre. Nous sommes sur le balcon. On voit arriver un grosse voiture de luxe et c'est mon mon ex et ma fille qui sont dedans, c'est ami de mon ex qui conduit la voiture. Mon ex et ma fille sonnent à la porte. Mon copain ne se lève pas de sa chaise pour accueillir ma fille, dire bonjour, etc. (c'est récurrent). J'ajoute que je dois toujours faire le passage de parent à parent devant la porte (évidemment, je n'ai pas le droit de le faire rentrer). Ma fille se précipite sur le balcon pour dire bonjour et, à la demande de son papa, salue le copain de la voiture.
Mon copain, comme presque à chaque fois, est distant et à table agressif. Quoi que dise ma fille, il va la contredire. Plus tard, quand ma fille est au lit, comme à chaque fois également, je vais vers lui et je discute, j'essaie de comprendre pour faire avancer les choses. Et là, je lui demande de nouveau qu'est-ce qui n'allait pas aujourd'hui : Il me dit "je n'aime pas son côté moi je". Je lui demande de préciser en quoi ce soir là, elle était comme ça (elle n'avait pratiquement pas parlé à table, donc incompréhensible). Et là, m'explique que le côté je me la pète, le père qui débarque en grosse bagnole j'aime pas ça. Pour moi, il fait payer ma fille pour une certaine rancœur qu'il a envers son père et je trouve cela injuste.

Il me dit qu'elle manque de respect. Exemple : nous sommes sur le canapé et elle a posé ses pieds sur la table. Il a dit non et les a enlevé. Est-ce vraiment un manque de respect?

Autre exemple : Son père va donc se remarier. Il va faire sa demande et pour cacher la nouvelle à la future (avec qui je m'entends très bien), me demande s'il peut prendre notre fille et un coup de pouce pour la surprise pour que la future ne se doute de rien. Ce coup de pouce consiste à envoyer un message à la future pour qu'elle aille chercher notre fille à l'école (car c'est en dehors du week-end et cela pourrait l'intriguer) en prétextant mon emploi du chargé. Comme je suis toujours dans la communication et connaissant les ressentiments de mon copain vis à vis du père de ma fille, je lui en parle avant. Et là, de nouveau, re problème : En quoi ça me regarde, que je suis prête à mentir pour lui rendre service, que c'est de la science fiction, etc etc. Je lui explique pourquoi je rends ce service et il me pousse dans mes retranchements où je me retrouve à devoir lâcher que moi aussi j'ai demandé un coup de pouce à mon ex pour l'anniversaire de mon copain car je lui ai organisé une surprise, que ma fille lui a préparé quelque chose et que l'anniversaire tombant pendant les vacances où ma fille est chez son père, j'ai demandé à ce qu'il me l'amène. réponse : Je veux rien devoir à ce gars.

Niveau science fiction, j'ai vraiment l'impression d'y être. De plus, ça fait 3 ans qu'il rend service à son ex par rapport à la maison qu'ils avaient construits pour ne pas qu'elle soit dans la merde, ce que je comprends. Je lui rappelle cela mais évidemment, ça n'a rien à voir.

Bref, je suis perdue....je me dis que je devrais voir un psy à force entendre que j'éduque mal ma fille (qui a 5.75 de moyenne). Et là aussi, réponse : on verra dans quelques années!

Et pourtant, il peut être adorable quand il veut...et hier, j'avais une séance jusque tard, j'ai pu lui confier ma fille qui m'a confirmé que ça s’est bien passé.

Je suis passée par là récemment, donc autant te dire que je ne suis pas du tout objective dans ma réponse … elle est imprégnée de souffrance .
Mais voilà, la nouvelle personne dans ma vie n’acceptait pas ma fille, qui pourtant est adorable. Alors c’est clair que nous sommes génétiquement programmés pour aimer nos enfants inconditionnellement, même s’ils ne sont pas parfaits, et ce n’est pas le cas du nouveau compagnon.
Mais à force de passer ma vie à arrondir les angles, à avoir l’angoisse de rentrer chez moi après le travail, tellement je n’en pouvais plus. Dans notre cas c’est arrivé à la séparation.
Ça a été très douloureux car nous nous aimions énormément, mais je ne pouvais plus vivre comme ca. A un moment donné j’ai dû faire le choix de mettre ma fille en numéro 1, et je dirais que ce choix, je ne l’ai pas fait assez vite.
Après je dis pas, nous avions d’autres problèmes dans notre couple. On va dire que c’est la motivation qu’il me fallait pour que ce changement se fasse.
Je ne dis pas que c’est pareil dans ton cas, je voulais juste t’apporter mon témoignage puisque tu demandes des avis.
Oui j’ai le droit de vivre ma vie de femme, avoir une relation et profiter de la vie, mais ma première loyauté est à mon enfant qui a le droit de se sentir aimée et en sécurité dans son foyer.
Voilà pour ma tartine lol
Bisous et bon courage pour ta situation

Comme toi, ma fille est encore petite donc ma 1ère loyauté est envers elle, c'est assez clair pour moi. Je suis triste pour toi que cela ce soit terminé ainsi et j'espère que tu as pu te reconstruire.

Donc est-ce qu'il te semble que je ne vois rien (c'est ce que lui me dit)? Ou clairement, ce que je ressens, il exagère?

Merci pour tes gentils mots, la reconstruction est en cours :)
Pour moi il exagère clairement, comme tu dis, il n’aime pas ton ex et se « défoule » sur ta fille. Ce qui est inacceptable.
Après c’est vrai qu’en tant que parents, on ne voit pas nos enfants comme les autres les voient.
La vérité se trouve sûrement quelque part au milieu.
Mais d’après ce que tu décris, t’as fille n’a rien fait de différent que n’importe quelle autre puce de son âge

Lui me dis, encore dimanche "tu refuses de voir" = c'est une gamine insupportable. Il me dit que toute sa vie tourne bientôt autour d'elle. Ce qui est faux puisque l'on a en tout cas 1 week-end sur 2 pour nous 2, et que je suis très attentive à lui aussi.
Je lui explique aussi qu'en tant que maman, évidemment que je suis une femme, je l'assume, mais rôle premier c'est celui de maman, qu'elle est petite et a encore besoin de moi. Naturellement, la vie est rythmée par l'enfant (école, etc.), mais bien qu'il ait quitté quelqu'un pour être avec moi je ne l'ai jamais jamais forcé (au contraire). Il a pris sa décision seul mais du coup, avec tout ça, je culpabilise de plus en plus et me dis qu'il aurait été mieux avec cette fille et me demande s'il ne me le fait pas payer aussi finalement.

J'ai vécu cela aussi. Doublement puisque j'avais beaucoup de mal avec l'enfant de mon copain et que lui aussi avait du mal avec les miens. Nous avons tenu ensemble sous le même toit trois ans, mais à un prix déraisonnable puisque j'avais la boule au ventre en permanence... Aujourd'hui, nous sommes toujours ensemble mais dans deux appartements séparés et nous nous voyons uniquement quand nous n'avons pas les enfants! C'est pas la vie de couple à laquelle j'aspire dans l'absolu mais je constate qu'autour de moi, nous sommes plusieurs à vivre des choses similaires.

Bref, vu mon témoignage mitigé, je n'ai pas de solution positive à t'apporter, si ce n'est peut-être de te montrer ferme avec ton compagnon en lui disant que tu n'en peux plus de ses critiques constantes et qu'il faut qu'il se reprenne ou alors que vous envisagiez un autre type de relation...

Courage!

Cela n'a pas dû être simple à prendre comme décision...ce qui est compliqué dans notre cas, c'est qu'il y a un désir d'enfant à la base. Comme ça n'a pas l'air de venir, j'ai fais des tests de mon côté et tout est en ordre, ovaires de jeunes filles selon mon gygy, et ovulation qui fonctionne bien. Lui n'a pas encore fait la démarche par contre donc, dans la situation, je me dis que ce n'est pas plus mal et que l'on risque d'aggraver les choses s'il y a un enfant en plus...Je suis franchement perdue...

Dans n'importe quelle famille même non recomposée la vie tourne autour des enfants. Et cela même si on a pas des pourris gâtés. Et toutes les petites préado ont parfois tendance à un peu "crâner" ... elles se cherchent une identité...
On l'accepte quand c'est ses propres enfants et je comprends que c'est plus difficile quand c'est pas les siens... mais ma foi c'est comme ça quand on est en couple avec une personne qui a déjà des enfants.
Perso je garde mon copain à distance de ma famille justement car vu son caractère je sais que ça ne peut pas avec mes enfants et que je deviendrai moi-même agressive s'il devient intolérant avec les enfants. Je peux comprendre que quelqu'un qui vit avec (beau-père, belle-mère) intervienne quelque fois (l'appartement est à tous, si ça va trop loin de la même manière qu'un adulte intervient si un enfant fait des c*, dégrade des choses ou se comporte vraiment comme un sauvage) mais il ne doit pas se mêler d'autres trucs, les fréquentations de son père notamment.
Vu de l'extérieur, je mettrais le holà et je réfléchirais à 2 fois à ce désir d'enfant, pour ne pas mettre l'aînée en porte à faux. Je suis désolée de le dire, mais à te lire, on ne voit pas une relation saine (heureusement qu'aux dernières lignes tu précises qu'il a des bons côtés sinon on croit que c'est un goujat!!!)

Je suis du même avis que Coralye : un enfant en plus là-dedans, qui serait le sien alors que ta fille ne l'est pas, c'est la parfaite combinaison pour tout faire foirer. Il va exclure encore plus ta fille et tu vas te retrouver dans une situation intenable...

La décision n'a pas été simple dans mon cas effectivement, en ce sens que j'ai mis du temps à la prendre. Mais au fond de moi, je savais que mes enfants passaient en premier quoi qu'il arrive. Avec le recul (mais on est toujours plus intelligent après), je n'aurais même pas dû vivre avec lui car il y avait déjà des tensions en se voyant de temps en temps avec les enfants ou lors des vacances...

Je ne vis rien de similaire, mais en te lisant et lisant les autres, je voudrais juste dire 2 choses : c'est dur de réussir son mariage, mais c'est encore plus dur de réussir son divorce. Et s'il y a quelqu'un qui est un peu enfant roi dans cette histoire, c'est peut-être celui qui n'a plus l'âge d'un enfant, mais qui en a juste le comportement : donc : sauve qui peut ! C'est super d'avoir de bonnes relations avec son ex, c'est super que ta fille apprécie sa nouvelle compagne, et je suis sûre que tu trouveras aussi quelqu'un qui saura apprécier ta fille à sa juste valeur.

LaCigogne

Je lis que tu culpabilises (...avec tout ça, je culpabilise de plus en plus et me dis qu'il aurait été mieux avec cette fille et me demande s'il ne me le fait pas payer aussi finalement.) et que concernant votre désir d'enfant, toi tu as fait des tests, mais pas lui pas encore.

S'il n'est pas sûr de sa décision qu'il a prise seul, ce n'est pas à toi de culpabiliser.
Et j'aurais peur qu'il rejette ta fille si un enfant à vous deux, arriverait dans votre couple vu comme il se comporte actuellement. Ou alors, il critique ta fille, par "jalousie" car il n'a pas d'enfant avec toi et lui en veux d'être là.

* * * * * * * * * *
Allez faire un petit tour sur mon blog :
http://lecoindesbonnesaffaires.blog4ever.com/blog/index-208848.html

Hello
Je trouve son comportement complètement inapproprié
En se mettant en couple avec une femme qui a un ou des enfants et inversement on doit accepter les enfants sinon cela ne peux pas fonctionner
Une famille recomposée c’est très compliqué et souvent cela ne fonctionne pas
Fait attention que ta fille ne se sente pas rejeté ou ne puisse pas être naturelle devant ton copain par peur de ses réactions. Le risque est qu’elle aie envie d’aller vivre chez son père
Oui ce n’est pas sa fille mais si il n’est pas capable de l’accepter comme elle est ni d’accepter ton passé je ne voit pas où cette relation va vous mener. Perso je ferai passer mon enfant en premier vous méritez un homme qui vous acceptent les deux et non pas quelqu’un qui te met la boule au ventre
Courage

Je ne suis pas non plus dans cette situation, mais qu'en pense ta fille ? Quel est son ressenti face au comportement de ton copain ? Pour moi, c'est le plus important, elle ne doit clairement pas pâtir de cette situation.
Dans ce que tu décris, il me semble en effet que ton copain est jaloux de ta "relation" avec ton ex et sa future femme. Mais ça fait partie de ton passé et il doit l'accepter. La venue d'un bébé ne me semble dans votre situation pas la meilleure idée. On voit bien que tu es inquiète pour votre avenir ensemble. Selon moi, le changement doit venir de lui... Discutes-en avec ta fille... Bon courage !